Avoir un serveur domestique peut être très pratique, ce n'est pas sans inconvénient. Le premier est le bruit, surtout dans un petit appartement ou le serveur sera toujours suffisamment prêt du lit pour être entendu la nuit. La seconde est la consommation électrique causée par la machine fonctionnant en permanence. Je n'ai pas encore chiffré ça mais on le sent passer lorsqu'on reçoit la facture EDF.
Pour ces raisons, j'ai décidé d'investir dans un NAS (Network Attached Storage), qui est grosso modo un disque dur externe que l'on branche sur son résau au lieu de le brancher en USB.
Enfin cette description était valable il y a quelques années car aujourd'hui les NAS offrent beaucoup plus de possibilités. Mon choix s'est porté sur le Synology DS107+, version boostée du DS107 avec un processeur ARM à la place du PowerPC, et 128Mo de RAM. Choix que je ne regrette pas du tout car j'aurais été frustré d'avoir une machine moins puissante, finalement les 40 € de différence se justifient totalement.
Sur le papier, la machine est assez alléchante : en plus de la fonction de base de partage réseau (Samba), le boitier offre un serveur FTP, un serveur web, une fonction de backup sur disque USB, le téléchargement Bittorent, la prise en charge d'imprimantes USB, de caméra de surveillance IP et quelques autres bonus. Malheureusement aucun support Linux n'est indiqué mais en surfant sur le web je vois que différents utilisateurs Linux utilisent des NAS de ce type. Tant pis si je dois utiliser Samba au lieu de NFS ...
Je commande donc le boitier avec un disque SATA III d'un petit Téra-Octet chez mon ancien employeur LDLC.fr. Le colis arrive très rapidement (commandé le vendredi, reçu le lundi) et il s'avère que dans la réalité le boitier est ... bien meilleur que sur le papier !
L'installeur fourni est uniquement pour Windows (une version MacOSX existe aussi) mais il est 100% compatible avec Wine ! Un double clic sur l'icone de Setup et tout se déroule sans problème, aucune complication supplémentaire par rapport a Windows.
Ensuite je me rends compte que toute les fonctionnalités n'étaient pas forcément affichées en boutique : le partage des fichiers peut aussi se faire avec NFS (yay !), le serveur Web gère les sous domaines et https ! On peut aussi télécharger sur emule (bon ok, emule c'est devenu de la merde) en plus de bittorent. Et last but not least ... il y a un accès ssh au NAS, en root s'il vous plait.
Avec un accès ssh, cela ouvre beaucoup de possibilités mais ce n'est pas encore fini ! Le Synology propose aussi le téléchargement de logiciels par un gestionnaire de paquets (ipkg) et une importante communauté offre de nombreux logiciels, ce qui fait que je peut retrouver mon serveur SVN.
Il est agréable de voir qu'il existe encore en 2008 des constructeurs qui proposent du matériel ouvert, adaptable a tout les besoins, et qui ne prends pas ses utilisateurs pour des crétins. Et oui, le code source est en GPL et il est disponible sur le site du constructeur.